Marre du harcèlement téléphonique ?

Harcèlement téléphonique

Le démarchage téléphonique, désormais devenu un véritable harcèlement téléphonique, existe depuis bien longtemps, et même si bon nombre d’entre nous avons pensé qu’avez l’avènement d’Internet il prendrait fin, c’était un raisonnement erroné, car les différents sites de collectes de données (jeux concours, inscriptions à des catalogues gratuits, parrainages et bien d’autres encore) ainsi que les réseaux sociaux auront eu raison de notre vie privée que l’on peine désormais à protéger.

Nous sommes harcelés par téléphone d’informations commerciales à longueur de temps : Prospection téléphonique, SMS commerciaux, MMS publicitaires, arnaques et fausses demandes de rappel à des numéros surtaxés.

A tel point que, malheureusement, trop nombreux sont ceux qui changent de numéro dès que possible afin de ne plus subir cette pression. Mais est-ce la solution ? Sommes-nous contraints de prévenir tous nos contacts d’un changement de numéro une fois par an car il y a plus de commerciaux et de répondeurs qui nous appellent que d’amis ou de membre de notre famille ?

Harcelée par téléphone

Les précautions à prendre pour éviter le harcèlement téléphonique

Tout d’abord, même si cela peut vous paraître évident, veillez bien à n’indiquer votre numéro que sur des sites de confiance en vous assurant qu’il y soit bien précisé que vos données personnelles ne seront pas réutilisés par des tiers ou dans un but commercial. Il s’agit souvent d’une case à cocher qui est cochée par défaut, ce qui est totalement illégal puisque le fait de cocher cette case doit nécessairement faire l’objet d’une démarche de votre part et ne peut en aucun cas être le résultat d’une simple inattention.

C’est également le cas des questionnaires, formulaires et enquêtes de satisfaction papier, soyez donc vigilants.

D’ailleurs, de manière générale, préférez ne pas entrer votre numéro de téléphone mais un numéro temporaire ou de substitution, comme expliquer dans la solution des numéros supplémentaires.

Vous êtes éditeur/éditrice d’un site web à titre personnel ou même professionnel ? Attention à ne pas saisir votre numéro en texte dur sur le site mais préférez l’utilisation d’une image, cela rendra son indexation beaucoup plus complexe pour les robots des escrocs qui parcourent la toile à la recherche de ces précieuses informations. Nous vous donnons le même conseil pour les sites de CV en ligne et sur les réseaux sociaux.

Les solutions pour ne plus être victime d’harcèlement téléphonique

Partons du principe que, votre but, en plus de ne plus être la victime de ce harcèlement téléphonique, est de conserver votre numéro de téléphone. Dans ce cas, plusieurs solutions s’offrent à vous, nous en détaillerons trois qui ont le mérite d’être efficace, mais vous pouvez laisser un commentaire en précisant votre ou vos solutions complémentaires, elles seront les bienvenues et pourront même être intégrées à l’article si elles sont jugées utiles et efficaces.

La solution technique et gratuite : Les options de votre Smartphone

Harcèlement par téléphone

Avec plus de 20 millions de Smartphone vendus en France chaque année, il est difficile de croire que les utilisateurs mobiles Français n’en soient pas tous équipés. Et les Smartphones ont une particularité technique intéressante dans notre cas, ils possèdent tous une option permettant de bloquer les appels et messages d’un numéro spécifique. Cela vous impose de devoir ajouter à votre « Blasklist » chaque numéro individuellement et ne vous protège pas des appels anonymes, mais la technique reste très efficace et ne prend que quelques secondes.

Dans le même ordre d’idée, vous pouvez tenter de contacter par téléphone ou par courrier le ou les organismes à l’origine de ces démarchages commerciaux afin de faire supprimer votre numéro de téléphone de leurs listes. Toutefois, cette solution implique que vos harceleurs soient peu nombreux, sinon cela devient vite consommateur de temps, et surtout que vous ayez accès à leur informations, ce qui est rarement le cas.

La solution simple mais qui a un coût : Les numéros supplémentaires

De nombreux opérateurs et autres prestataires de services proposent des numéros secondaires qui viennent s’ajouter à votre numéro principal, nul besoin d’une seconde carte SIM ou d’un second téléphone, votre mobile peut directement recevoir et émettre des appels à partir de ce numéro supplémentaire en passant par une application ou directement par une numérotation spécifique.

Il ne vous reste plus alors qu’à communiquer ce numéro de téléphone supplémentaire lors de vos inscriptions (ou même lors de la vente/achat de biens sur internet). En cas de harcèlements téléphoniques trop nombreux ou ingérables, il vous suffira de changer le numéro secondaire tout en conservant votre numéro principal que vous ne communiquez qu’à vos proches.

C’est une excellente solution qui demande tout de même une certaine gymnastique de l’esprit, au moins au début, et qui a dans la plupart des cas un faible coût mensuel : Attention aux éventuels engagements et surcoûts, renseignez-vous bien auprès du service choisi.

La solution radicale : La mis en opposition

Harcèlement téléphonique au bureau

Depuis le 1er Juin 2016, le Gouvernement a mis en place un service en ligne de mise en opposition au démarchage téléphonique. Ce service est totalement gratuit pour les consommateurs et disponible à cette adresse : http://www.bloctel.gouv.fr/

Attention, ce service est encore jeune et ne demande qu’à s’améliorer. Il ne vous affranchi donc pas encore de tous les démarchages commerciaux que vous pouvez recevoir car il ne les bloque pas tous (ne les reconnaissant pas forcément et devant laisser certains démarchages périodiques par obligation légale).

L’inscription à la liste de mise en opposition est valable 3 ans et renouvelable gratuitement pour les consommateurs. Donc seuls les appels de professionnels enregistrés seront bloqués. En cas de harcèlement par des répondeurs, il est préférable de vous rapprocher de la CNIL ou de suivre l’une des deux méthodes précédemment citée.

Et en cas de harcèlement par SMS, vous pouvez le transférer directement au 33700 (numéro gratuit du service de lutte contre le spam par SMS).

Et vous, quelles sont les méthodes que vous utilisez pour lutter contre le harcèlement téléphonique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X

Pin It on Pinterest

X